Septembre 2024

Dans ce numéro

Éditorial

Le Brésil et l’Amazonie à l’honneur

Internationalisation de la littérature brésilienne par Daniella Araújo Cheffe du service culturel de l’Ambassade du Brésil en France

Favelas

Le Soleil sur ma tête de Geovani Martins par Oswaldo Carvalho

La Cité de Dieu de Paolo Lins par Constance Dubus 

Polar

Feu follet de Patrícia Melo par Sofía Linares

Historias de amor de Rubem Fonseca par Francisco Izquierdo-Quea

Calibre 22 de Rubem Fonseca par Mónica Pinto

Politique

Ces gens-là de Chico Buarque par Philippe Bouverot

O avesso da pele de Jeferson Tenório par Carlos Roberto Santos Araújo Filho

Ni partir ni rester de Julián Fuks par Daniel Vitto Papa

Au fond de l’imaginaire

L’ex-magicien de la taverne du Minho de Murilo Rubião par Emmanuel Constant

Les Malaquias d’Andréa del Fuego parAlice

Charrue tordue de Itamar Vieira Junior par Abel Dubus

La Fille de Kafka de Giselda Leirner par Noemí Castellanos

Onde pastam os minotauros de Joca Reiners Terron par Lucas Bandeira

La mort et le météore de Joca Reiners Terron par Lara Bourdin

Vers et en Amazonie

Terre Noire de Rita Carelli par Martine Mestreit

Orphelins d’Eldorado de Milton Hatoum par Sofía Linares

La vorágine de José Eustasio Rivera par Antoine Barral

Interview du livre Les Pensées de l’Indien qui s’est éduqué ans les forêts colombiennes par Madeleine Buet

Critiques d’autres titres

El amante de la mano izquierda d’Enrique Parma par Antonio Cuesta

Exhala de Gaby Vargas par Aída María López

Descubrirme en Qatar de Carla Pascual par Adriana Malvido

Porfirio Salazar, L’ombre de la poésie qui éclaire par Marie-Christine Seguin

Equidistancias, maison d’édition, par Andrés Tacsir

Fiction latino-américaine

Cœur simple de Augusto Higa Oshiro, traduit par Barbara Mauthes

Actualités

Notre liste de nouveautés littéraire